Olivier ABEL

photo Olivier Abel .jpg

Olivier Abel est Docteur et professeur HDR en philosophie. Après avoir enseigné au Tchad, à Montpellier et à Istanbul, il est professeur de philosophie éthique à l’Institut Protestant de Théologie depuis 1984, à Paris depuis 1984, et à Montpellier depuis 2014. De 1999 à 2002, membre du Conseil National du Sida et de la commission Philosophie du Centre National du Livre. De 2004 à 2009 Membre du Comité Consultatif National d’éthique. Créateur du Fonds Ricœur, et membre statutaire du CRAL (Centre de Recherche sur les Arts et le Langage, CNRS UMR 8566, rattachée à l’EHESS à Paris).

Membre du comité de rédaction de la revue Esprit.

 

Il a publié, entre autres, Paul Ricœur, la promesse et la règle (Michalon, 1996) ; L'éthique interrogative (Presses Universitaires de France, 2000) ; Pierre Bayle, Les paradoxes politiques, (Michalon, 2017) ; Le vertige de l’Europe, (Labor et Fides, 2019). 

Et sur la laïcité : Avrupa'da etik, din, ve laiklik (livre à 3 voix avec Serif Mardin et Mohamed Arkoun, Metis, mars 1995) ; « La condition laïque », in CEMOTI n°19, 1995, CERI Paris, « Repenser la laïcité à partir de sa fragilité », in L'irrationnel, menace ou nécessité, 10ème Forum Le Monde Le Mans, (Le Seuil, 1999) ; « L'invention laïque », Témoin, Revue de réflexion et d'action en vue d'une nouvelle démocratie sociale, n°17 ; « Tolérance et laïcité », Archives de philosophie du droit, n°48 (2004), p. 117-124 ; « Esquisse d’une morale laïque », in Hommes et libertés, septembre 2008 ; « Laïcité, sécularité, urbanité » in Charles Taylor, Religion et sécularisation (dir. Sylvie Taussig, CNRS Philosophie, 2014, p. 51-72) ; « La protestation herméneutique de Paul Ricœur et l’océan mondial des opinions religieuses » in Quel âge post-séculier ? (édité par Roberto Frega, Philippe Gonzales, Joan Stavo-Debauge, Coll. Raisons pratiques, éditions de l’EHESS, 2015) ; « Dans la spirale des humanismes » (avec Mireille Delmas-Marty Le Grand continent, janvier 2021).